Veuillez passer au nouveau navigateur Edge, ou utiliser Chrome, Firefox ou Safari, avant de continuer. Le site d'ADI Global Distribution ne prendra pas en charge Internet Explorer après le 12 mars 2021. close button

Les systèmes de contrôle d’accès sans contact ont reçu un énorme coup de pouce en raison de la pandémie du coronavirus. Les différentes solutions sans contact avaient déjà augmenté en popularité avant les confinements, mais aujourd’hui les systèmes biométriques sont de plus en plus utilisés, en particulier dans les immeubles de bureaux. Et le contrôle d’accès thermique devient également de plus en plus pertinent, par exemple dans les établissements médicaux. Les deux technologies offrent une sécurité supplémentaire pour donner accès à certains groupes de personnes. 

Contrôle d'accès biométrique vs. thermique

Les solutions de contrôle d’accès biométrique et thermique peuvent être déployées dans différents environnements. Lorsqu’il s’agit de sécuriser des immeubles de bureaux, par exemple, les données biométriques constituent une alternative sécurisée aux systèmes traditionnels, tels que les cartes d’accès, les codes PIN ou même les clés. Ces systèmes utilisent certaines caractéristiques physiques uniques des utilisateurs. Pensez ici, par exemple, à un scan du visage ou de l’iris. Précisément parce que ces propriétés sont liées en permanence à un seul utilisateur, le système est nettement plus sécurisé. Alors que des cartes, des codes PIN, des clés ou des téléphones portables peuvent être passés à des collègues (ou peuvent se perdre), cela n’est pas possible avec les données biométriques. Un scan de l’iris est devenu si précis qu’une personne peut être identifiée sans le moindre doute, même si elle porte des lunettes, des lunettes de soleil, des lentilles de contact ou un masque buccal.

Contrôle d'accès thermique

Quant aux systèmes de contrôle d’accès thermique, ils se concentrent beaucoup plus sur l’octroi d’un accès en fonction de la température corporelle. Cette technologie peut être utilisée, par exemple, dans les hôpitaux ou autres établissements médicaux où se trouvent des personnes vulnérables. Il va de soi que les systèmes thermiques ne peuvent pas fournir de diagnostic médical, mais ils peuvent minimiser le risque de contamination. Après tout, de nombreuses maladies s’accompagnent d’une température corporelle élevée. 

Contrôle d'accès biométrique

Alors que les applications thermiques ne fonctionnent que dans des situations spécifiques, les systèmes biométriques peuvent être employés beaucoup plus largement. La solution de contrôle d’accès biométrique sans contact la plus utilisée est la reconnaissance faciale. Comme pour les téléphones portables, le visage de l’utilisateur est scanné en fonction de caractéristiques uniques. Les scans du visage se font entièrement sans contact et peuvent être installés à différentes entrées ou postes de contrôle. La plupart des scanners utilisent l’infrastructure existante du bâtiment. Une solution moins chère mais toujours très sûre pour l’identification biométrique, ce sont les lecteurs d’empreintes digitales. Mais ceux-ci ne fonctionnent bien sûr pas sans contact. 

Outre les systèmes séparés, il existe également des solutions qui utilisent à la fois l’identification biométrique et l’identification thermique. Dès qu’une personne se présente au point d’accès, la température corporelle est automatiquement mesurée à l’aide de caméras thermiques. En même temps, un scan du visage ou de l’iris peut être effectué pour faire correspondre les données biométriques à la base de données. Cette solution autonome peut être mise en place entièrement sans contact et, bien sûr, configurée pour répondre aux besoins de votre client.